Se réveiller à toutes les époques

Comment faisait-on pour se réveiller dans l’antiquité, au moyen-age, à Versailles sous le Roi Soleil etc.
Au début de l'humanité
Le soleil

À l'époque des cavernes, le soleil était le meilleur et le seul réveil-matin disponible. En effet, nos ancêtres trouvaient refuge au cœur des grottes sombres la nuit et vivaient au rythme du soleil. La luminosité les réveillait progressivement à l’aube, tandis qu’au crépuscule, l’obscurité favorisait l’endormissement.

Point fort :

- Un réveil-matin doux, agréable et efficace puisque le soleil se lève, à priori, tous les jours et permet de se réveiller naturellement. D’ailleurs, aujourd’hui, les spécialistes recommandent de se réveiller avec la lumière du jour en suivant le cycle circadien (pour ceux qui le peuvent).

Points faibles :

- L'heure du lever du soleil varie chaque jour, de plus en plus tôt l'été, de plus en plus tard l’hiver.

- Si la météo est mauvaise, la luminosité du matin peut-être insuffisante pour un réveil efficace.

La vessie

Plutôt curieux comme moyen de se réveiller non ? Vous avez peut-être déjà remarqué que vous vous réveillez plus tôt le matin lorsque vous avez consommé plus de liquide que d’habitude avant de vous coucher ? En effet, avoir la vessie pleine était un moyen de programmer son réveil. Toutefois, ce moyen n’était pas très fiable. De plus, se faire réveiller par l’envie d’uriner n’est pas forcément agréable.

Point fort :

- On est son propre réveil (Plutôt chouette, non ?)

Point faible : 

- Le manque de précision. En effet, il faut tenir compte de tous les fluides consommés au cours de la journée afin de programmer notre envie d’uriner à l’heure de notre réveil. 

-9000 av J.C.
Le coq

À l’époque, les coqs servaient de réveils naturels. En effet, les coqs aiment chanter tôt le matin. Ce réveil à plumes est particulièrement puissant : il peut atteindre entre 50 et 60 décibels.

Points forts :

- L’heure est souvent la bonne. Cela dépend du lever de soleil.

- Vous êtes assuré de l'entendre sauf en cas d'extinction de voix.

  • Si vous avez faim, vous pouvez manger votre réveil (sauf si vous êtes végéta*ien…)

Points faibles :

  • Sujet à la maladie, votre réveil à plumes a une espérance de vie que de cinq à dix ans, comme un réveil moderne finalement, qui peut tomber en panne et dont l'obsolescence programmée peut être inférieure à cinq ans.

- Difficile de faire plus strident ! Faites donc un une croix sur les grasses matinées le week-end.

- Il ne réveille pas que vous, mais également tout le voisinage voir tout le village, ce qui peut poser des problèmes avec les voisins qui veulent se lever plus tard.

  • À priori, il est interdit en ville.
-300 av J.C.
La clepsydre à tambour

La clepsydre est un appareil de mesure du temps. C’est la première invention technologique permettant de se réveiller. Il s’agit de l’écoulement de l’eau plus ou moins régulier à travers un récipient qui permet de mesurer le temps, et d’ainsi calculer l’heure. Malin, non ? 

Points forts :

- Offre bien plus de précision que les solutions naturelles.

- Réveil waterproof ! Blague à part, cette invention était à l’époque une réelle avancée technologique.

Point faible :

  • Réveil pas très agréable dû au bruit strident que produit l’appareil.
De 960 au 20e siècle
La bougie

Les bougies se consument à une vitesse relativement constante et généralement de façon assez lente. À cette époque, les bougies étaient employées pour déterminer l’heure. La version européenne du concept était, qu’à mesure que la bougie fondait, des billes et des clous tombaient dans une boîte métallique. C’était un peu comme une cacophonie.

Point fort :

- À ce moment de l’histoire, il s’agissait de la solution la plus précise parmi les systèmes permettant de choisir son heure de réveil.

Point faible :

- Réveil (un peu trop) brutal.

Autour du 13e siècle
Les horloges à poids

Les horloges à poids sont de grandes horloges mécaniques, généralement construites au sommet des tours. Grâce à la gravité, ces horloges utilisaient des poids et des cordes pour stocker l’énergie et la libérer : les poids tombaient et tiraient sur la corde, ce qui déclenchait le mécanisme.

Point fort :

- Son niveau de précision sans précédent (moins de 10 secondes d’écart par jour).

Point faible :

- Sur les modèles les plus anciens, il fallait remonter l’horloge toutes les 20 minutes. C’est à dire, même pas le temps de faire une sieste !

Début du 16e siècle
Les montres à ressort

Peter Henlein de Nuremberg, inventeur des premières montres, a développé les montres à ressort. Il a en fait remplacé les poids par des ressorts, il a donc permit la création des horloges portables.

Point fort :

  • - C’est la première fois qu’il était possible de porter un dispositif fiable capable de donner l’heure.

Point faible :

  • - Pas très précises. Il a fallu près de 500 ans aux montres à ressort pour atteindre l’isochronisme (mouvements mécaniques constants).
1860 à 1920
Le réveilleur

Je trouve le mot « réveilleur » rigolo et plutôt limpide. En anglais, on appelle ça un « knocker-up », autrement dit « celui qui vient frapper ». Je vous rassure, non ce n’est pas vous qu’il va venir frapper, mais il vient à la fenêtre de  votre chambre frapper aux carreaux avec une longue tige en bambou ou en bois, tous les matins, pour vous faire sortir du lit à une heure où vous aimeriez bien encore dormir. De plus, votre réveil humain reste devant votre fenêtre jusqu’à ce qu’il voit votre tête ébouriffée du matin lui dire qu’il a bien fait son travail.

Point fort :

  • - C’est le premier service de réveil personnel.

Point faible :

  • - Bruit stressant sur les fenêtres, impossible de se faire réveiller au moment idéal de son cycle du sommeil.
1850
Les sirènes d'usines

Lors de la révolution industrielle, les ouvriers vivaient fréquemment près de l’usine où ils travaillaient, c’est pourquoi les patrons d’usines ont décidé d’équiper les usines de sirènes qui réveilleraient leurs employés chaque matin.

Point fort :

- Pas besoin de s’inquiéter pour aller au travail, c’est lui qui s’en charge !

Points faibles :

  • - Impossible de choisir l’heure du réveil.
  • - Encore un son désagréable pour commencer la journée.
1940
Le radio-réveil

Le radio-réveil a été inventé par James F. Reynolds lorsque les États-Unis reprirent la production d’horloges. En effet, au cours de la Seconde Guerre Mondiale, les usines américaines avaient dû soutenir l’effort de guerre national et se concentrer sur la fabrication de produits plus stratégiques. Ce dernier permet de se réveiller à l'heure que l'on souhaite et est bien plus précis qu'une horloge mécanique. De plus, il offre la possibilité de se réveiller avec la radio de son choix.

Point fort :

- Vous pouvez régler l’heure du réveil et choisir d’être réveillé par le son de la radio de votre choix ou par une sonnerie classique.

Point faible :

  • - On peut oublier de programmer son radio-réveil le soir, et ainsi ne pas être réveillé le lendemain matin.
  • - Panne de réveil
  • - Panne d’électricité 
2007
Le téléphone portable

C'est à ce jour la solution la plus utilisée. En effet, depuis la création des téléphones portables, il existe de nombreuses fonctionnalités comme le GPS, le chronomètre, la calculatrice, le réveil ainsi que d’autres fonctionnalités aussi révolutionnaires les unes que les autres. Il suffit simplement de se rendre sur son téléphone portable et d’indiquer l’heure précise de notre réveil et notre téléphone sonnera à l’heure indiquée. Mais ce n’est pas tout ! Grâce à nos services, assurez-vous d'être réveillé à l’heure exacte et ainsi pouvoir être en toute sérénité. Promis vous n’allez pas arriver en retard à votre entretien d’embauche si vous appelez le

Points forts :

- On a tous un téléphone portable de nos jours, non ?

- Pas besoin d’acheter un radio-réveil

- On peut programmer tous nos réveils de la semaine, et ainsi, ne jamais oublier de mettre son réveil le soir avant de se coucher 

- On peut se faire réveiller par Beyoncé 

Points faibles :

- On a tendance à l’éteindre plus vite qu’un radio réveil, et ainsi, être plus en retard

- N’achetez pas un téléphone portable juste pour la fonctionnalité du réveil parce que sinon, ça fait cher le réveil !

depuis peu
Le simulateur d'aube

Le simulateur d'aube est un appareil de photothérapie qui simule la lumière de l'aube, rendant l'éveil similaire à l'éveil naturel (quel que soit l'heure réelle du réveil). L'appareil éclaire progressivement la pièce et réveille en douceur le dormeur. Les bienfaits de la luminothérapie au réveil sont nombreux. Elle permet notamment de synchroniser l'horloge biologique et de sensibiliser l'organisme aux cycles jour nuit. Elle propose également un réveil naturel, sans stress, sans interruption brutale des rêves.

Points forts :

- Les bienfaits pour la santé sont très nombreux. En effet, le simulateur d’aube aide à resynchroniser de manière naturelle le biorythme du corps. Aussi, la lumière diffusée par la lampe, proche de celle du soleil, réduit la production de la mélatonine par le corps afin de déclencher celle de la sérotonine. De ce fait, en se réveillant moins fatigué et plus facilement, on se sentirait plus en forme, mieux dans sa peau, plein d’entrain et débordant d’énergie pour vaquer à ses occupations quotidiennes.

- Il a été prouvé scientifiquement que se faire réveiller de façon naturelle et non par un réveil qui vous fait sursauter au beau milieu de vos rêves, vous met de bonne humeur dès votre lever du lit.

- Un cycle circadien rétabli ne pourrait qu’être favorable au bien-être du corps tout entier. En vous réveillant progressivement et tout en douceur, le simulateur d’aube prend soin de votre santé et de votre bien-être.

Point faible :

- Assez onéreux. Ce genre de réveil peut aller jusque 250 €. Pas tout le monde peut avoir la chance de profiter de cette prouesse technologique